Dans les pas du Christ


email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Un seul Seigneur, une seule foi, un seul Dieu et Père, un seul Esprit, un seul baptême : voilà ce qui unit tous les chrétiens. Pourtant, l’œuvre de l’Esprit est variée et multiforme.
Nous considérons Jésus-Christ avant tout dans ses “sentiments” d’amour, de bonté, de miséricorde, de philanthropie, de don d’amour. En bref : le symbole du cœur.

Notre expérience de foi

La particularité de notre dévotion au Sacré-Cœur est le lien profond et vivant avec Jésus-Christ ( mystique) l’intérêt sensible que nous portons aux questions sociales et politiques (politique).

L’union à Jésus-Christ attire notre attention sur la réalité de la vie : sur les personnes, sur la vie quotidienne, sur la société. Et la réalité montre des traces du Dieu vivant, même aujourd’hui. C’est pourquoi nous portons en prière la vie quotidienne tout entière.

Selon l’expérience de foi du Père Dehon

Cette base est caractéristique du père Léon Dehon. Déjà à la fin du XIXe siècle, dans le milieu ouvrier et industriel français, il se caractérisait par une profonde dévotion au Cœur de Jésus et son engagement passionné pour la justice sociale. La disponibilité, l’eucharistie, l’adoration et l’union au Christ sont encore aujourd’hui des éléments essentiels de la Famille Dehonienne, ainsi que l’enseignement social catholique, l’éducation, les groupes de jeunes et de travail et l’engagement social.

La croix dehonienne

L’histoire

En 1979, la province allemande a organisé un festival de la jeunesse au collège Saint-Sébastien de Stegen à l’occasion du 50e anniversaire de l’école. En préparation de cette rencontre, un concours a été lancé pour proposer un logo, dont le but était d’interpréter l’expression contenue dans le livre Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry : “On ne voit bien qu’avec le cœur”. Les juges du concours étaient les professeurs d’art du collège de Stegen, Alfred Erhard et Benedikt Schaufelberger. Le gagnant est l’étudiant Martin Hättich de Sankt Märgen en Forêt-Noire. Le logo “Croix de coeur” a été développé par le professeur Alfred Erhard et est devenu, dans les années suivantes, le logo de nombreuses provinces dehoniennes, jusqu’à aujourd’hui.

La signification

À première vue, la croix avec le cœur ouvert au milieu semble symétrique. Au deuxième coup d’œil, l’irrégularité des quatre bras de la croix apparaît. L’ouverture en forme de cœur est également asymétrique. L’effet sur le spectateur n’est pas statique, mais dynamique : comme si le cœur battait au milieu de la croix.

 

Le regard sur la croix est dirigé vers le centre, le cœur. Deux priorités de la vie chrétienne sont ainsi exprimées :

  1. Le logo est un appel en faveur de l’interprétation biblique qui voit dans le cœur le siège de la connaissance : un appel fort à ne pas négliger les voies du cœur, afin de parvenir à une compréhension intégrale de la connaissance : “Suis les conseils de ton cœur, car nul ne te sera plus fidèle qu’il ne l’est. La conscience d’un homme peut parfois se sentir mieux que sept sentinelles placées en haut pour espionner” (Sir 37, 13-14).
  2. La deuxième priorité va directement au cœur de la spiritualité des Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus : “Nul n’a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis” (Jn 15, 13). En regardant la croix, on voit immédiatement le cœur. Nous voyons la souffrance du Christ et nous reconnaissons son amour. Le logo est réaliste ; oui, la souffrance, la douleur, la croix sont une réalité dans notre vie et dans la vie de Jésus. Mais nous proclamons une foi qui n’est pas simplement fixée sur la douleur, la souffrance et la croix. Au milieu de la souffrance, je ne suis pas submergé par les ténèbres de l’abîme, mais je découvre l’amour toujours plus grand de Dieu et de son Fils, “qui m’a aimé et s’est donné pour moi”. (Gal 2.20).
  3. Dehon l’a exprimé en ces termes : “Jésus-Christ est vraiment, dans ses mystères et sa passion, le Livre écrit intérieurement et extérieurement. Et quelles sont les lettres que nous voyons dessinées dans ce Livre ? Seulement celles-ci : l’amour. Les fléaux, les épines, les clous, les ont écrits avec du sang sur sa chair divine ; mais ne nous contentons pas de lire et d’admirer cette écriture divine de l’extérieur ; pénétrons jusqu’au cœur, et nous verrons un miracle bien plus grand : c’est l’amour inépuisable et sans fin qui considère comme rien tout ce qui souffre et qui se donne sans se fatiguer” (Œuvres Spirituelles II, 305).

Dans ce logo, le cœur au centre de la croix n’est pas simplement dessiné, mais est construit à partir d’un “espace libre”. Nous sommes invités à remplir cet espace vide avec nos vies. Nous sommes appelés à être attentifs à l’expérience d’un Père aimant, que Jésus appelle “Abba” ; attentifs à toute expérience d’amour qui soutient la souffrance.

Nous devons être proches des gens, en particulier dans les situations de souffrance, de violence et d’injustice, afin que la charité, la miséricorde et la justice puissent également trouver une place dans leur vie et dans la société.

 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information