25 septembre 2020
25 sept. 2020

Les œuvres sont amour

par  Gonzalo Arnáiz Álvarez, scj

email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Dimanche dernier, nous avons vu que les voies du Seigneur sont justes et stables en reconnaissant que très souvent ses voies ne sont pas les nôtres.

Aujourd’hui, nous pouvons nous demander : existe-t-il une ligne directrice ou un critère pour savoir si nous faisons ce qu’il faut ?

Dans les Évangiles, Jésus parle aussi de certains critères pour indiquer si nous sommes sur le bon chemin.

Dans l’Évangile d’aujourd’hui (Matthieu 21:28-31), Jésus s’adresse aux grands prêtres et aux anciens du peuple. La plus haute élite de la société israélite ; ceux qui, par définition, sont les plus proches de Dieu et qui ont dû adapter leur vie aux normes du Décalogue. Il leur donne un exemple clairvoyant et critique, dirigé vers celui qui a des oreilles pour entendre. Il y a un personnage qui dit “oui” mais qui ne fait rien. Il y a un autre personnage qui dit “non” mais qui finit par le faire. Les mots peuvent impliquer directement de fausses attitudes, comme c’est le cas pour le deuxième enfant. Les mots peuvent impliquer de véritables sentiments, mais ils peuvent changer après avoir été prononcés, car on se rend compte qu’il vaut mieux changer d’attitude et faire ce à quoi on a répondu par “non”.

Jésus apprécie positivement le changement d’attitude du premier fils et considère comme “obéissant” celui qui a finalement agi selon les critères du père. Le deuxième fils est celui qui est ouvrier. Il a l’air en forme, mais ne fait pas ce qu’on lui dit. Il est désobéissant.

Le critère marqué par Jésus est celui des “œuvres”. Travaux effectués dans une attitude d’obéissance au Père. Pas les “travaux” d’un esclave mais les travaux d’un “fils”.

Jésus s’adressait aux bonnes gens de cette société théocratique qui avaient réussi à isoler Dieu au plus haut niveau et ne laissaient pas les pécheurs et les prostituées le toucher. Le “royaume de Dieu” était devenu “anti-royaume”. Jésus s’adresse à eux pour les inviter à la conversion.  Leur dire que des pécheurs et des prostituées les précéderaient dans le Royaume était la plus grande provocation. Jésus a clairement privilégié ceux qui étaient en marge et incapables d’entrer dans les confins du saint peuple de Dieu. Les paroles de Jésus n’ont eu aucun effet. Ils ont servi à envenimer encore plus ses relations avec les dirigeants du peuple et cela l’a conduit directement à l’échafaud. Les structures sociales de la population étaient intouchables. Les prostituées seront toujours des prostituées. Il se trouve qu’en une autre occasion, celle de la femme publique présentée à Jésus, ceux qui sont partis les premiers sans jeter de pierres étaient les plus âgés. Nous condamnons, mais nous faisons usage de la loi quand cela nous plaît ou nous arrange. Hypocrites !

Ces paroles de Jésus s’adressent également à nous. Les prostituées nous précéderont. Nous sommes toujours scandaleux. Pourquoi ? Nous avons probablement un racket similaire à celui de la société de l’époque. Nous nous sentons bien. Nous sommes à mi-chemin. Notre vie chrétienne est médiocre et assez individualiste. Nous ne sommes pas une communauté qui brille comme la lumière sur la montagne. Et nous assistons à une diminution du nombre de membres de l’église.  Nous pourrions penser : “Nous sommes peu nombreux et en plus, l’Evangile nous indique un chemin difficile. De cette façon, certains d’entre nous seront incités à partir”. L’Evangile n’essaie pas de s’opposer aux choses difficiles.  Il s’agit d’appeler à la conversion. Elle appelle à des changements d’attitude. C’est un appel à être sincère et à se débarrasser des déchets qui recouvrent l’évangile dans nos vies. Les paroles de Paul (Philippiens 2:2-11) “Ayez une même pensée et soyez d’accord avec un même amour et une même pensée. N’agissez pas par rivalité ou par exhibition, mais dans l’humilité, considérez les autres comme meilleurs que vous. Ne vous enfermez pas dans votre propre intérêt, mais cherchez l’intérêt des autres.

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information