18 janvier 2021
18 janv. 2021

“Un frère parmi des frères et des soeurs”

“Un frère parmi des frères et des soeurs”
L'évêque émérite Teemu Sippo SCJ a servi de 2009 à 2019 comme évêque du diocèse d'Helsinki, en Finlande. En mai 2019, après une blessure grave, il a pris sa retraite. Il a été très actif dans le dialogue œcuménique et a même présidé le Conseil œcuménique finlandais entre 2010 et 2015.
par  Martti Savijoki, scj
email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Monseigneur Sippo, lorsque vous vous remémorez l’époque où vous étiez évêque en Helsinki, quelles sont les joies et les défis que vous voyez ?

C’était déjà un grand honneur et une grande joie d’être nommé évêque, mais aussi un grand défi. J’ai été ravi de la confiance qui m’a été accordée, mais je me suis aussi demandé comment j’allais gérer cette fonction.

C’était aussi une grande joie d’administrer le sacrement de confirmation aux jeunes et d’ordonner des diacres et des prêtres. La coopération avec les conseils du diocèse et les négociations avec les prêtres et les laïcs m’ont beaucoup aidé dans mes décisions. Je suis très reconnaissant aux prêtres actifs dans le diocèse.

Ma plus grande préoccupation était les prêtres qui étaient débordés par leurs fonctions dans le diocèse. La situation économique difficile du petit diocèse a également constitué un défi constant, mais je suis très reconnaissant à tous les bienfaiteurs en Finlande et à l’étranger.

Comment votre origine dehonienne a-t-elle influencé votre service épiscopal ?

Après avoir été nommé évêque, j’ai choisi comme devise “Christus fons vitae” (le Christ, source de la vie). Pour moi, cette phrase fait référence au Sacré-Cœur de Jésus, qui est la source de la vie.

La manière dont les dehoniens rencontrent les gens est également devenue mon attitude. Je ne me suis pas seulement sentie comme une autorité, mais aussi comme un frère parmi des frères et des sœurs. Bien que je n’aie pas pu vivre dans une communauté dehonienne en tant qu’évêque, je me sens toujours lié à mes frères. La spiritualité du Cœur de Jésus est plus proche de moi que jamais.

Vous avez été très actif dans le dialogue œcuménique. Quelles mesures ont déjà été prises en Finlande et quelles devraient être les prochaines étapes ?

En tant que converti du luthéranisme, j’ai toujours pensé à l’interaction et aux frontières entre les confessions luthérienne et catholique romaine. Mon prédécesseur, l’évêque Paul Verschueren, a été une grande source d’inspiration pour moi. Il a établi de bonnes relations œcuméniques avec d’autres communautés chrétiennes en Finlande. À cette époque, l’Église catholique est devenue membre à part entière du Conseil œcuménique finlandais. Alors que j’étudiais la théologie à Fribourg, en Allemagne, dans les années 70, mon professeur le plus proche était Karl Lehmann (qui devint plus tard cardinal). Il enseignait la dogmatique et la théologie œcuménique à l’université de Fribourg.

J’ai participé à de nombreux événements œcuméniques en Finlande ; le plus récent était un dialogue théologique entre catholiques et luthériens. Dans le document final, Communion en croissance – Déclaration sur l’Église, l’Eucharistie et le ministère (Helsinki, 2017), il est remarquable de constater l’attitude positive des luthériens à l’égard de l’enseignement catholique sur l’Église, l’Eucharistie et le sacerdoce. Vous pouvez également constater l’influence du Concile Vatican II dans les contributions. Les théologiens luthériens parlent même de la papauté sur un ton étonnamment positif. Nous avons fait des pas importants vers l’unité, mais bien sûr, il y a eu aussi des débats passionnés…

En ce qui concerne l’Eucharistie, on peut encore se demander si la présence réelle du Christ doit être comprise de la même manière dans l’Eucharistie luthérienne que dans l’Eucharistie catholique. Il existe également des divergences de vues sur le sacerdoce. Cela se manifeste dans la question du sacerdoce féminin et dans la manière dont l’ordination sacerdotale et le rôle du prêtre sont compris. Dans le catholicisme, le sacerdoce a toujours trait à la personne et à l’existence du prêtre. Il représente le Christ. Mais même dans ces questions, les catholiques et les luthériens ont fait des pas en avant vers l’unité.

L’étape suivante serait que les luthériens et les catholiques, en tant qu’Églises, commencent à mettre en œuvre dans leur propre pratique ce dont parle cette déclaration. Ce n’est qu’après des années que nous pourrons voir si ces mesures théologiques deviennent réalité.

Quelles sont les mesures pratiques que les chrétiens peuvent prendre pour faire progresser l’unité des chrétiens ?

Tout d’abord, vous pouvez prier. Il est très important que les catholiques persistent à participer à la prière du Christ lui-même pour l’unité de tous les chrétiens. Il est également essentiel d’avoir une attitude d’amitié et d’amour envers tous, en particulier envers les frères et sœurs chrétiens des autres confessions/dénominations chrétiennes. Malgré les différences, nous devons nous rencontrer dans des contextes différents. Aucun événement œcuménique n’est vain ! Nous pouvons aussi travailler pour l’unité par l’écriture et la parole, mais nous avons surtout besoin de sincérité et d’amour pour les frères et sœurs des autres confessions chrétiennes.

Comment devrions-nous, en tant que dehoniens, promouvoir le dialogue œcuménique ?

Le Père Dehon nous exhorte de façon prophétique : “Sint unum”. Soyez un ! Par-là, il entend avant tout l’unité entre les dehoniens, mais dans un sens plus large, nous pouvons la comprendre comme l’unité entre tous les chrétiens. Cela signifie que le Père Dehon nous exhorte à travailler pour l’unité de toutes les manières. Quant à la manière dont nous devons le faire, la réponse à la dernière question s’applique également aux dehoniens.

En guise de conclusion, je voudrais dire que lorsque je pense au catholicisme et à l’œcuménisme, je note plusieurs points similaires de ces deux concepts.

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information