19 October 2016
19 Oct 2016

Célébration du cinquantenaire de la paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Bankouop

email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

2016-10-19 CMR

Très tôt le samedi 1er octobre 2016, alors que certains ont encore en souvenir la brillante prestation de musiques religieuses de la veille, la paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Bankouop se remplit peu à peu. Les amis, fils et filles de cette paroisse viennent de partout pour la célébration de cet heureux évènement. La présence du Sultan Roi des Bamoun, sa majesté Ibrahim Mbombo Njoya, des dignitaires musulmans et pasteurs d’autres confessions religieuses est bien remarquable. C’est le signe de la cohabitation pacifique en ce lieu, des membres des différentes confessions religieuses.2016-10-19bis CMR

C’est autour de 11h 30 que la messe commence, présidée par l’abbé Gabriel Kengne Tchamou, représentant de Mgr Dieudonné Watio, évêque de Bafoussam, empêché. Dans son homélie, le célébrant principal s’inspire de la sainte patronne de la paroisse, la petite Thérèse pour exhorter les uns et les autres à vivre dans l’amour, la paix et la solidarité ; à suivre la petite voix. Il les invite à faire leur, cette parole de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus : dans le cœur de ma famille, de mon groupe, de mon pays (etc), je serai l’amour ! Ces phrases ont été reprises en chœur, afin qu’elles se fixent durablement dans les cœurs des uns et des autres. Oui il faut vivre de cet amour qui rend tout fardeau léger, car porté avec allégresse, pour le salut des uns et des autres. Cet amour qui rend facile et agréable les relations fraternelles, amour grâce auquel aucun frère n’est un fardeau pour l’autre. C’est l’image de cette jeune fille qui, aidée par un voisin à porter ses charges qui étaient lourdes pour elle, lui dira au sujet de son frère qu’elle peine à porter : « ce n’est pas un fardeau, c’est mon frère ». En effet, ce voisin avait remarqué qu’elle croupissait sous le poids de son frère et lui avait demandé : « qui t’a chargé d’un si lourd fardeau ». Avec amour, elle trouvait la force de porter ce petit frère. Si nous regardons nos familiers, nos voisins, nos collègues, nos amis, notre prochain avec amour, ils ne seront pas des fardeaux pour nous et nous trouverons les moyens de vivre en frères avec eux.

2016-10-19ter CMRUn vibrant hommage a été rendu au P. Munari, 1er curé de la paroisse et à tous ses successeurs. Ils ont été de grands bâtisseurs de l’Eglise et leurs mémoires resteront à jamais gravées dans les cœurs des fidèles de Bankouop. En effet, un exemple en a été donné par cette célébration eucharistique minutieusement préparée. La contribution et le sérieux de chacun des organisateurs ont été remarqués dans le déroulement harmonieux de la messe. Cette réussite a été bénie du ciel par ces quelques gouttes de pluies tombées juste après la célébration.

Pour clore la célébration, un repas de fête prévu pour la circonstance a permis aux participants de reprendre des forces pour la route.

La fête était belle !2016-10-19quater CMR

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information