23 octobre 2020
23 oct. 2020

Début de la nouvelle mission en Colombie !

Après une longue période de préparation et de retardement causé par la pandémie, une nouvelle communauté religieuse a été créée à Bogota depuis le 19 octobre. Pour la première fois, des Dehoniens arrivent en Colombie et commencent une mission dans l'une des zones les plus pauvres et les plus difficiles de la capitale.

par  Rafael Freire Nóbrega, scj

email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Depuis au moins trois ans, notre congrégation se prépare à cette nouvelle présence en Amérique latine. Les réunions, les prières et la planification ont été diversifiées jusqu’à ce que le moment soit enfin venu que la mission soit effective. Nous nous situons à Bogota, plus précisément dans le sud de la capitale colombienne, dans la ville d’Usme, une région très pauvre, marquée par la violence et l’éclatement des familles. C’est dans cette réalité exigeante que l’Esprit nous amène à faire fructifier notre charisme réparateur.

Pour donner vie à cette mission, nous sommes quatre prêtres dehoniens issus de réalités très différentes : le père Joko Susilo (Indonésie) ; le père Rogereve Pausanos (Philippines) ; le Père Delio Ruiz (Argentine) et le père Rafael Freire Nóbrega (Brésil). Au départ, nous avons été invités à nous préparer dans la communauté dehonienne de Quito, en Équateur. La première idée était de rester quatre mois pour l’apprentissage de la langue et à essayer de se connaître et d’expérimenter les réalités du milieu, aussi la culture de la Colombie pour faciliter notre travail avec les habitants de là, mais la pandémie et la fermeture des frontières qui en a résulté, nous ont obligés à rester un peu plus longtemps sur les terres équatoriennes pour une durée de presque huit mois.

Au-delà de cette situation bouleversante qui nous concerne tous, nous restons encore très motivés. Nous avons vécu notre séjour en Équateur dans une attitude de disponibilité et ce fût l’occasion pour nous de nous préparer davantage et mieux à la mission. Pour cela, nous avons eu des formations, des rencontres et des réunions. De plus, nous sommes toujours restés en contact avec le Vicariat de Saint-Paul, où nous sommes situés, afin de pouvoir organiser les aspects plus techniques de la mission et de nous familiariser avec la réalité locale. Ici, nous avons été reçus avec joie.

Les presque huit mois passés en Equateur ont été l’occasion de rechercher une plus grande intimité avec le Seigneur qui nous appelle, afin que, suivant sa voix, nous puissions apporter la Bonne Nouvelle de l’Evangile en Colombie, selon les pas de notre fondateur.

C’était une belle occasion de connaître la culture et les beautés de l’Équateur, mais aussi de collaborer avec nos paroisses et nos œuvres. Nous avons pu célébrer des messes et les autres sacrements. Après la partie la plus difficile de la pandémie, l’Equateur est peu à peu entré dans la “nouvelle normalité”. Surtout, pour les Asiatiques, ce fut l’occasion de pratiquer l’espagnol et d’acquérir une plus grande expérience pastorale avec les communautés de Bahía de Caráquez, sur la côte équatorienne. Pour tout cela, nous sommes très reconnaissants envers les confrères dehoniens en Équateur qui nous ont très bien accueillis et nous ont aidés à nous sentir chez nous.

Après quelques annulations de notre vol vers Bogota, nous sommes enfin, ce 19 octobre, mois des missions, arrivés !

Nous comptons déjà sur votre soutien et nous nous confions à la prière de toute la famille dehonienne pour le bon succès de cette importante initiative de notre congrégation en vue du bien de l’église. Que Dieu vous bénisse ! Nous comptons sur vos prières.

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information