15 juin 2016
15 juin 2016

Journée dehonienne à Liesse consacrée à la miséricorde

email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

2016-06-16 EUFLe 14 juin 2016 une trentaine de Prêtres du Sacré-Cœur de la Province EUF se sont donnés rendez-vous à Notre-Dame de Liesse pour une journée de prière et de méditation en cette année sainte de la miséricorde.

Liesse est un lieu de pèlerinage dans le diocèse de Soissons avec une ancienne basilique qui a été choisie comme lieu de pèlerinage pour l’année sainte. Le Fondateur des Prêtres du Sacré-Cœur, le Père Léon Dehon, a souvent visité ce sanctuaire marial, à quelque 60 km de La Capelle, sa ville natale.

Pour commencer cette Journée dehonienne, le Père André Perroux SCJ a présenté une causerie sur la miséricorde telle que le Père Dehon l’a comprise et surtout vécue. En se référant au texte La Retraite du Sacré-Cœur, récemment réédité par les Editions SCJ Clairefontaine, le Père Perroux a montré comment le Père Dehon voit la miséricorde de Dieu d’abord dans la beauté de la création, puis dans le Cœur de Jésus, véritable clé pour ouvrir et comprendre les Evangiles. Le Père Dehon avait une vision fondamentalement optimiste de la création sans pour autant être naïf quant à l’organisation de la société. Pour lui la miséricorde se montre aussi par l’engagement social et sociétal, car la réparation et ses exercices dévotionnels sont directement liés au Règne social du Sacré-Cœur dont parle explicitement la dernière des 40 méditations de la Retraite du Sacré-Cœur. Grand connaisseur de l’œuvre et de la personnalité du Père Dehon, le Père Perroux a donné pour le thème de la miséricorde de nombreuses références aux œuvres spirituelles et sociales du Père Dehon, à ses écrits autobiographiques, à sa riche correspondance, et aussi à ses récits de voyage qui ne sont qu’en partie publiés.

2016-06-16bis EUF

L’entrée dans le chœur de la basilique par la porte sainte de la miséricorde

Après un bref échange, les religieux se sont rendus à la basilique pour franchir la porte sainte en chantant l’hymne de l’année sainte, Misericordes sicut Pater. Dans son homélie, le supérieur provincial a cité la Lettre du Père Général, dédiée à l’accueil des étrangers, une des œuvres de miséricorde. Il a signalé que l’engagement religieux dehonien doit éviter deux écueils: d’un côté la dilution dans le monde, une espèce de christianisme “light” débarrassé de ce qui n’est plus directement compris dans le monde ; de l’autre côté un repli sur soi, un christianisme entre nous, coupé du monde et donc loin de ce que propose le Christ. Il a terminé par cette citation de la Règle de Vie: “les dehoniens doivent être dans le monde des prophètes de l’amour (de la miséricorde) de Dieu et des serviteurs de la réconciliation des hommes et du monde dans le Christ”.

Au cours de l’eucharistie, les religieux dehoniens ont aussi confié au Seigneur leurs confrères jubilaires; pour la vie religieuse: 80 ans le Frère Michel Poirier, 70 ans les Pères Albert Schmit et Prosper Hartmann, 65 ans les Pères Joseph Duquet et Armand Henrion, 50 ans le Frère Jean Duthilleul et le Père Antoine Osowski; pour la vie sacerdotale: 65 ans les Pères Emile Romain et Jean Biondaro, 60 ans le Père Jean Cayrac, 55 ans le Père Alfred Nothum et 5 ans le Père Michel Van Hai Ngo. Le supérieur provincial les a tous remerciés pour les services rendus à la Congrégation, à l’Eglise et aux personnes qui leur étaient confiées au long de toutes ces années.

Après le repas pris en commun, la journée de pèlerinage s’est terminée par des communications sur la vie de la Province EUF et un temps de prière, clôturé par le chant des vêpres.

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information