12 février 2021
12 févr. 2021

#scjnews | 2

Entretien depuis Rome avec le père Artur Sanecki, conseiller général et responsable du secteur de la spiritualité.

par  Sergio Rotasperti, scj

email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Quels ont été les événements spirituels les plus significatifs de l’année 2020 ?

Si nous pensons à 2020, un grand événement a été le séminaire théologique consacré au Sint Unum en juillet. Il a produit une réflexion qui doit être approfondie. Le matériel sera produit par les commissions théologiques géo-culturelles.

En septembre, le Supérieur général a écrit une lettre concernant le nouveau calendrier liturgique dehonien. Elle devra être testée et améliorée.

La pandémie a certainement marqué l’année et nous a incités à approfondir ce thème d’un point de vue théologique et spirituel.

Avez-vous des réflexions théologiques ou des conférences prévues en cette période de pandémie ?

Les commissions théologiques ont produit des réflexions théologiques qui peuvent également être consultées sur le site web, ainsi que des réflexions à la lumière de Fratelli Tutti.

Ces derniers jours, une lettre a été envoyée à toutes les entités de la congrégation, rappelant trois événements : le centenaire de la naissance du P. Bourgeois, sixième supérieur général, le 40ème anniversaire de l’approbation des Constitutions et le 50ème anniversaire de la fondation du Centre d’Etudes Dehoniennes.

Ces événements nous rappellent un des points de la lettre programmatique de l’administration générale actuelle : “s’approprier la Règle” de vie et l’actualiser. Nous voulons promouvoir l’étude et la réflexion de nos sources auprès des SCJ, en particulier dans la formation.

P. Bourgeois a été un témoin vivant du renouveau à la lumière du Concile Vatican II. C’est une voie juste et opportune à prendre aujourd’hui.

Une année qui s’étend jusqu’à la fête du Sacré-Cœur en 2022…

Oui, une année que nous prolongeons jusqu’en 2022 parce que nous voulons qu’il y ait un large chemin de sensibilisation de la part de la Congrégation.

À cet égard, vous proposez une enquête. En quoi consiste-t-elle ?

Elle consiste en une série de questions générales adressées à l’ensemble de la Congrégation. Une série de questions est adressée à des groupes spécifiques : supérieurs, économes et directeurs de formation. Le thème est la vérification de l’assimilation de la Règle de Vie.

Un secteur important est celui des centres de spiritualité. Où en sommes-nous ?

Les centres de spiritualité dehonienne font également partie de la lettre programmatique de l’administration générale. Il reste beaucoup à faire et à explorer. Il y aura probablement une réunion à l’automne 2021, dont la forme dépendra de l’évolution de la situation de la pandémie. Nous aimerions donner plus de visibilité aux centres en les mettant en réseau. Nous considérons également qu’il est important d’avoir une présence commune sur le web et nous travaillons avec le bureau de communication pour donner une plus grande visibilité à notre site internet.

Une dernière question : Que sommes-nous sensé faire face à tant de propositions ?

Croire en l’espoir et en la renaissance. Je suis convaincu que Dieu nous aidera à trouver la force, dans les mois à venir, d’approfondir notre cheminement identitaire et de nous retrouver dans le partage de projets communs.

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information