07 décembre 2020
07 déc. 2020

Trois typhons successifs ont frappé les Philippines

Les Dehoniens réagissent à la catastrophe naturelle aux Philippines.

par  Nathaniel Robilla, scj

email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Depuis le début de l’année 2020, la partie nord des Philippines a été touchée par des calamités telles que l’éruption du volcan Taal située dans la province de Batangas le 12 janvier dernier. Les habitants de Manille et des villes voisines ont été touchés par la chute de cendres. Le 15 mars dernier a commencé le confinement où les familles ont conseillé de rester chez elles en raison de la pandémie du corona virus qui a immobilisé tout le pays. Le 25 octobre dernier, le typhon Quinta a frappé la partie nord des Visayas et une partie du sud de Luzon. Le 2 novembre, le typhon “Rolly” frappe le sud de Luzon, et le 11 novembre 2020, le typhon Ulysses frappe le centre de Luzon où beaucoup ont été plus touchés que les précédents typhons.

Outre la menace de pandémie, les trois paroisses gérées par les dehoniens ont pu répondre aux besoins urgents des paroissiens les plus touchés par les trois typhons successifs. La paroisse de San Lorenzo Ruiz, dirigée par le père Nino Etulle, scj, le curé de la paroisse, avec les deux compagnons dehoniens, est sortie sans peur de la sacristie et s’est rendue auprès des populations pour les aider.

Ils ont pu aider 300 familles urbaines pauvres grâce à l’aide de Caritas Manille et de la LGU (Local Government Unit). Entre-temps, ils n’ont jamais cessé le programme d’alimentation de la paroisse car ils ont pu nourrir 201 personnes chaque semaine. Ils continuent également à fournir un soutien éducatif à 40 étudiants dont la plupart ont leurs cours en ligne.

Ayant reçu de nombreuses aides de différentes institutions et communautés dehoniennes qui ont une stabilité financière, ils étendent également leur aide à la paroisse de Banal na Krus et à d’autres communautés du nord de Luzon qui ont également été touchées par les inondations soudaines en donnant un soutien monétaire et des biens aux victimes du typhon.

La paroisse de Banal na Krus, dirigée par le père Marcial Aguirre, scj, avec ses deux compagnons, a également aidé plus de 300 familles touchées grâce à l’aide de la paroisse de San Lorenzo Ruis, de la région dehonienne des Philippines et de quelques bienfaiteurs locaux. Le programme d’alimentation de la paroisse avait été maintenu par l’action sociale du diocèse en raison du danger de propagation du virus.

La paroisse de San Roque, avec ses deux compagnons dehoniens, avait également fourni des biens de secours, en particulier aux familles touchées par la pandémie et les typhons. Le programme d’alimentation que la paroisse a mis en place depuis de nombreuses années a également été suspendu en cette période de pandémie en raison de l’augmentation du nombre de cas confirmés dans la région.

A Dehon House, la communauté scolaire dirigée par le père Donald Longno, scj, a des difficultés à diffuser les scolastiques pour faire leur expérience pastorale là où la plupart des lieux où ils ont l’habitude d’aller étaient encore présents par des cas confirmés de corona virus. Cependant, la communauté scolastique a partagé son aide financière.

Les trois paroisses dehoniennes existant à Manille ont exprimé leur sincère gratitude pour avoir de nombreux cœurs généreux qui ne supportent pas de voir les gens souffrir des ravages de la calamité et des causes de la pandémie qui font tomber les pauvres sous la pauvreté.

Comme le disent les communautés de Luzon, “Le pire moment que nous ayons vécu est le meilleur moment pour devenir dehoniens”.

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

Je consens au traitement de mes données personnelles