22 janvier 2021
22 janv. 2021

Constructeurs de fraternité

Nouvelles de la Province du Mozambique.

par  Giuseppe Meloni, scj

email email whatsapp whatsapp facebook twitter version imprimable

Comme une caractéristique de la vie de la Province S.C.J. du Mozambique, aussi en ce début 2021 nous nous sommes tous réunis dans la Communauté du Noviciat à Gurué, Zambèze, pour les exercices spirituels et l’assemblée plénière du 4 au 14 janvier.

Ce furent des journées intenses, riches en grâces spéciales, à partir de la fraternité et du partage de la vie et des activités apostoliques de nos communautés et missions. Le prédicateur de la retraite, le père Eugénio Tarua, tout juste sorti des études bibliques à Rome, nous a édifié sur le thème de la fraternité par quelques portes bibliques : combien il est sacré et joyeux que les frères vivent aussi ensemble. C’est comme la rosée qui descend de l’Hermon sur Sion, une bénédiction de Dieu. Chaque frère, avec ses blessures et ses limites, est toujours une bénédiction de Dieu, en raison de son statut de frère, même si on l’appelle Abel-Havel, un souffle incohérent.

Pendant les exercices spirituels, avec la profession de foi et le serment de fidélité, le père Alessandro Capoferri a commencé son deuxième mandat au service du Provincial, avec l’aide du nouveau Conseil provincial composé des pères Carlitos, Estefano, Giuseppe et Claudino.

Le samedi 9 janvier, nous avons conclu la retraite par la célébration eucharistique présidée par l’archevêque de Beira, notre confrère, Mgr. Claudio Dalla Zuanna au cours de la célébration, le frère Egas a fait sa profession perpétuelle et nous a fait goûter une fois de plus la grandeur de notre vocation et de notre élection au charisme dehonien.

Le lendemain, dans la cathédrale de Gurué, dans la joie de la présence du peuple de Dieu, il a célébré la messe d’ordination diaconale de notre confrère Egas par l’imposition des mains et la prière de consécration de Monseigneur Claudio. Dans son homélie, Mgr Claudio a expliqué au peuple de Dieu le sens du diaconat, son origine dans la vie primitive de l’Église, sa mission.

Après l’Eucharistie, un moment d’agapè fraternel (ici plus connu sous le nom de “tasse d’eau”) ne manquait pas au Centre polyvalent. Malheureusement, l’atmosphère de célébration, de joie et de gratitude a été remplie par la nouvelle de la mort impromptue de notre confrère le P. Messias. Le P. Messias à l’hôpital de Quelimane, victime d’une pneumonie. Il s’insérait dans le clergé diocésain de Quelimane et la nouvelle de sa mort nous a laissé très triste, non seulement en raison de son jeune âge, mais aussi parce que, malgré les processus de discernement personnel, les années de sa vie dans la congrégation font partie de notre histoire.

Le lendemain, nous avons commencé l’assemblée où nous avons toujours accordé une grande place au partage de l’information, aux rapports des communautés, au travail des commissions, à la planification de la vie et de la composition des communautés réparties dans tout le pays. Nous avons suspendu nos travaux le mardi 12 janvier pour assister aux funérailles du Père Richard.

Au cours des deux jours suivants, nous avons repris et conclu les travaux de l’Assemblée en organisant le calendrier de célébration du 75e anniversaire de la présence dehonienne sur la terre de la mission mozambicaine, avec des moments de célébration marqués tout au long de 2021-2022.

Aux SS. Trinité notre chant de louange pour ces jours intenses et ces abondantes bénédictions. Nous confions à l’intercession de la Vierge de l’Ecce Ancilla et des patrons de notre Congrégation cette nouvelle année de mission en terre mozambicaine.

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information

S'INSCRIRE

Suivez-nous
sur nos pages officielles

 - 

Inscrivez-vous
à notre bulletin d'information